L'actualité du S.A.V.S.

Ce groupe se déroule dans une salle mise à disposition par l’hôpital en dehors des locaux du SAVS. Les participants sont invités, dans un premier temps, à réagir à un conte court qui leur est lu, en début de chaque séance, par la psychologue ; support nécessaire pour fédérer et rassembler rapidement les attentions de chacun. Ils peuvent, ainsi, s’exprimer sur ce que le thème abordé leur évoque conformément au principe de l’association libre. Il s’agit d’un groupe « fermé », « pas enfermant », « soudé » qui nécessite « du courage pour oser parler » et « de la confiance pour se laisser aller à livrer une partie de son intimité ».

Les témoignages des uns faisant souvent « écho » à ce que d’autres ont eux-mêmes vécu, tous disent se sentir « interpellés » par les dires d’autrui même s’il arrive à certains de préférer garder le silence. Autant d’occasions de rebondir respectivement sur les ressentis, craintes, joies, souhaits, désillusions, regrets de chacun. La « mise en commun de petites richesses » débouchant sur « un apport de grandes richesses »….

Il s’agit « d’un moment de réflexion sur soi dans son propre rapport avec la réalité »… « qui oblige à penser ». Les termes « secousse » ou « réveil » permettent d’imager ce que certains échanges peuvent générer comme effet. Ce groupe nous aide à « trouver des réponses aux sujets qui nous concernent »… « à nous renseigner sur certaines interrogations personnelles »... « à effectuer un travail sur soi ». Grâce à la confrontation des idées et à la comparaison de différents points de vue,  ce collectif permet de « dépasser certains blocages »... « de reprendre confiance en soi ». Ce qui fait dire à un des usagers que cette thérapie de groupe « est super et doit continuer!». Certains participants déclarent enregistrer des changements notables dans leur positionnement comme la « capacité à prendre une décision ou à savoir refuser une proposition qui ne leur plait pas ». Ils estiment avoir « su prendre de la distance », être « moins méfiant vis-à-vis d’autrui » et finalement être « mieux à même de se prendre en charge ». D’autres parlent des changements et effets positifs observés par leur entourage.

Le souhait de prolonger la durée de la séance de thérapie de groupe est soulevé, à un moment, par la majorité ; mais tous conviennent de l’intérêt de se limiter dans le temps…..car après la séance….les échanges continuent entre les participants et, pour certains, ils y pensent aussi bien après. Tous comprennent finalement qu’Il y a donc un vrai cheminement de la pensée dans le temps qui fait d’ailleurs partie du travail thérapeutique - travail thérapeutique qu’ils peuvent s’approprier alors de façon individuelle.

1 . Bilan jumelé des groupes  Revue de presse  et  Sorties-photos /Retouche photos compte tenu de leurs évolutions respectives et des passerelles prévues entre ces 2 activités.

Revue de presse

Récapitulatif du déroulement des séances hebdomadaires : lecture des « unes » des différents journaux, choix des thématiques retenues, lecture silencieuse des articles s’y rapportant, commentaires et partage d’opinions….

Avec cette activité, est pointé  l’intérêt de pouvoir  suivre l’actualité et d’en retenir l’essentiel ; certains usagers regrettent toutefois que, faute de temps, il n’ait pas été possible de débattre davantage autour des  écrits qu’ils ont pu rédiger sur l’actualité.

Sorties photos/Retouche photos

Une fois par mois est prévue la visite d’un quartier de Paris ou d’un musée qui donne l’occasion, à ceux qui le souhaitent, de prendre des photos [photos pouvant être retouchées dans le cadre du groupe Retouche photos]. A l’issue, une pose, dans un café, autour d’une consommation, permet d’échanger à propos de la sortie du jour et de choisir, d’une fois sur l’autre, la prochaine visite.

L’utilisation des postes informatiques d’une salle de formation de l’hôpital pose régulièrement le problème de l’effacement des données qui peuvent y être stockées (photos et logiciel de retouche photo «GIMP ») ; si l’achat de clés USB de forte capacité permet dorénavant de conserver en toute sécurité les photos, réinstaller le logiciel constitue une perte de temps pour l’animateur ; ces désagréments semblent avoir apparemment contribué à une désaffection de certains usagers pour cette activité. L’élaboration d’un recueil des photos prises lors des visites de l’année passée est attendue.

2 . Afin d’impulser, aux espaces collectifs du SAVS, une nouvelle dynamique qui prenne en compte les remarques évoquées par les usagers, la création d’un atelier Journal est proposée, à la place du groupe Revue de presse. 

Atelier Journal

Moyen d’expression ouvert à l’ensemble des usagers qui ne traitera pas seulement des sujets d’actualité mais offrira à chacun l’opportunité de communiquer sur des préoccupations ou centres d’intérêt d’ordre personnel ou encore de diffuser ses propres créations artistiques (poèmes, dessins…).  

Dans un premier temps, Il s’agira, de réfléchir à la forme et au contenu de ce magazine (titre, logo, nombre de pages, fréquence de publication, numéros thématiques ou rubriques récurrentes…..). Dans un second temps, il faudra  s’attacher aux conditions pratiques de sa réalisation (modalités d’impression, réglementation du droit à l’image…).

Un comité de rédaction sera constitué d’un groupe fixe de référents qui, avec le soutien des 2 professionnels animateurs, se chargera de sélectionner les productions pouvant être publiées et d’organiser leurs mises en page.

Sorties photos/Retouche photos

Le groupe Sortie photos se déroulera selon les mêmes modalités pratiques que l’année dernière (un mercredi par mois de 14h00 à 18h00), avec, toutefois, la présence supplémentaire d’un référent socio-éducatif.

Le groupe  Retouche photos  utilisera désormais l’ordinateur du service et se tiendra dans les locaux du SAVS. Si dans un premier temps, les participants s’emploieront à concevoir « l’album souvenir », ils seront invités, par la suite, à collaborer à l’illustration du journal.

Le groupe d’une dizaine de personnes se déroule tous les vendredis de 14h à 16h30 dans la salle « La volière ». A partir de janvier 2016, il se tiendra tous les lundis après-midi de 14h à 16h30 dans une nouvelle salle qui présente l’avantage d’être plus spacieuse. Les usagers  ont l’habitude de se retrouver directement sur place mais les nouveaux participants peuvent partir du SAVS à 13h45 avec l’animatrice référente.

La séance commence par des mouvements d’échauffement et de déplacement dans l’espace ainsi que par des exercices de diction. Il est ensuite demandé aux usagers d’ « endosser la peau d’un personnage » ou de se mettre en scène dans une situation donnée. Les participants se trouvent ainsi amenés à expérimenter des sentiments et comportements humains divers en puisant dans leur imaginaire. Le travail d’improvisation est, également proposé en face à face ; qu’il soit parlé ou mimé, il oblige à une adaptation réciproque de ce que l’autre dit ou fait ; il nécessite un effort de concentration de façon à pouvoir « se projeter dans une histoire » et rebondir du « tac au tac » au dialogue d’autrui.

Une à deux fois par mois, les participants sont invités participer à un atelier d’écriture, pour développer leur imaginaire, puis en cours d’année, à écrire des scénettes en partant généralement des jeux de scène ayant déjà « bien fonctionnés » ; s’engage alors un aller-retour entre travail de rédaction et l’expression corporelle et gestuelle où les remarques et suggestions de chacun sont les bienvenues. Cette alternance est notamment calée sur les disponibilités de la comédienne co-animatrice.

De l’avis de tous les participants, jouer un rôle suppose de se « laisser porter par le personnage »  en faisant confiance autant à soi qu’aux autres ; en cas d’oubli, il faut, en effet, savoir faire évoluer son personnage sans que le partenaire s’en trouve trop déconcerté ; un soutien mutuel est attendu, comme la confiance dans le groupe, qui est primordiale pour pouvoir s’exposer sans crainte.

Il ne faut pas oublier le temps de relaxation, que tous disent apprécier, qui permet à chacun, en fin de séance, de se recentrer calmement sur soi 

Certains participants estiment être davantage en mesure de « s’exprimer librement et spontanément »… « d’oser davantage parler en public »…« d’être plus ouvert ». D’autres  estiment « avoir gagné en confiance et en maitrise de soi » ou encore « être plus à l’aise pour jouer le propre rôle de leur vie ». Il s’agit de « partager, donner,  recevoir » et de « prendre du plaisir dans l’échange malgré la tension et la fatigue ressenties».

Certains usagers constatant le départ de certains usagers du groupe Théâtre en cours d’année, tiennent à souligner que les effets auxquels ils font référence, sont souvent notables après  plusieurs mois de fréquentation et « qu’il ne faut donc pas se décourager »….D’autres précisent « qu’il n’y a pas besoin d’avoir beaucoup de mémoire » ni, non plus « d’avoir un langage trop élaboré »….« Il y a de la place pour tous »……La majorité d’entre eux aimerait, toutefois, que les intéressés les tiennent informés du motif de leur départ.

Si tenter l’expérience sur 2 ou 3 séances avant de s’engager, est tout à fait possible, fréquenter l’atelier sur un mode discontinu ne l’est pas...sous peine de casser certaines dynamiques et de remettre en cause des alliances de personnages ayant mis du temps à se construire.

L'atelier théâtre presentera son spectacle de fin d'année le Jeudi 2 Juillet 2015 à 14h00

 

Rappel des objectifs de cette réunion par les plus anciens du SAVS : instance d'expression qui permet d'aborder les changements de fonctionnement du service et de faire des propositions d'amélioration ; ne sont pas censés être abordés les cas particuliers mais les points qui intéressent le collectif.

 

 -> QUESTION DE L'APPROPRIATION DES LIEUX

 

Déménagement dans les nouveaux locaux reconnus unanimement comme étant plus grands et plus clairs.

 

Les règles d'accueil sont appliquées par la plupart des usagers comme suit : 

 

Après avoir sonné à la porte, il faut patienter quelques instants qu'elle s'ouvre puis attendre dans la salle de réunion/détente du RDC que le professionnel avec qui l'on a RV, vienne nous accueillir. [Si dans l'intervalle, une personne fait un malaise, les autres usagers présents ne doivent pas hésiter à monter au 1er étage pour obtenir l'aide d'un professionnel (même s'il se trouve en entretien) ; une salle de repos est prévue en cas de crise.]

 

Lors du déroulement d'un groupe, les premiers arrivants doivent se charger, eux-mêmes, d'ouvrir la porte à l'ensemble des participants. 

Pour des raisons de sécurité (escalier) et afin d'éviter de faire claquer la porte d'entrée, les professionnels, dans la mesure du possible, raccompagnent, jusqu'à la sortie, la personne qu'ils viennent de recevoir. 

 

Dans la salle de réunion/détente, le buffet bas ainsi que la petite table sur roulettes sont réservés aux usagers ; Y sont entreposés des revues ainsi que le projet de service du SAVS pouvant être consultés sur place ; de même, sont laissés en libre-service une cafetière et une théière ainsi que des bricks de jus de fruit. 

 

Il est rappelé que, sur le tableau de la salle de réunion/détente, sont notées des informations concernant les groupes (annulation d'une séance ou changement de lieu ou d'horaire). De même, y sont apposés les derniers écrits des participants du groupe Revue de presse.

 

Faute de disposer d'un temps suffisant pour scanner toutes les semaines ces textes (pour pouvoir les mettre en ligne sur le site du SAVS), les participants sont finalement incités à les disposer eux-mêmes dans les classeurs ou lutins rangés dorénavant sur le buffet.

 

L'écran de télévision n'a pas vocation à être allumée pour regarder un programme diffusée par une chaine ; rappelons que cet écran sert de support pour visualiser des films ou photos prises dans le cadre des groupes ou power point à l'attention des professionnels 

 

Les WC situés dans la salle de réunion/détente sont réservés aux usagers dans la mesure où ils répondent aux normes d'accessibilité des personnes à mobilité réduite et sont positionnés au RDC ; en cas de déroulement du groupe Revue de presse, il est possible d'y accéder discrètement ou de se rendre au Relais H.

 

Sur le tableau du couloir, sont affichés des renseignements pratiques que les usagers du SAVS sont invités à alimenter et à renouveler régulièrement ; c'est, également, un outil de communication pour informer ponctuellement les autres bénéficiaires du déroulement de certaines manifestations.

 

Dans les présentoirs sont mis à disposition des plaquettes d'information portant sur l'épilepsie ou les troubles psychiques ainsi que sur le droit des usagers. Afin de ne pas  épuiser le stock dans sa totalité, il est demandé à l'usager qui prendrait le dernier exemplaire d'une plaquette de le signaler de façon à en repasser commande.

 

-> QUESTION DE LA FREQUENTATION  DES GROUPES DU SAVS

 

Le nombre trop important de participants actuellement a des retentissements sur la qualité des interventions et compromet l'intégration des nouveaux arrivants.

 

Dans un souci de solidarité et d'équité d'accompagnement, il s'agit de s'interroger sur le sens d'une inscription multiple et exclusive aux différents groupes du SAVS et de réfléchir à d'autres alternatives associatives ou thérapeutiques qui peuvent être plus pérennes.

  • L'association Epilepsies France constitue un partenaire intéressant dans la mesure où elle propose un groupe de parole, de la remise en forme au Parc Montsouris et des sorties collectives.
  • L'art-thérapie au sein de la CMME (Clinique des Maladies Mentales et de l'Encéphale) est susceptible d'apporter un mieux-être psychique tout en développant le potentiel d'expression et de créativité artistique des participants.
  • Le groupe de parole mensuel d'Epi-Emploi autour de l'insertion professionnelle pourrait représenter, également, une opportunité pour les usagers en démarche de recherche de travail.

 

Outre les réflexions à mener et/ou rencontres à instituer avec les différents partenaires, les usagers fréquentant plusieurs groupes au SAVS seront amenés à aborder cette question avec leur référent éducatif en entretien individuel